baniere lacroix contour encre 5_5_5

Infos

2022, ACAPE ENERGIE devient partenaire PLATINUM d’ ENPHASE

18 entreprises ont été sélectionnées par Enphase dans le cadre de ce partenariat national. Les partenaires Platinum ont la plus longue expérience en matière d’installation exclusive de produits Enphase. Ils offrent une qualité exceptionnelle et obtiennent les scores de satisfaction client les plus élevés. Ils sont certifiés pour installer les produits de stockage Enphase. Nous sommes fiers de représenter Enphase, leader mondial du micro-onduleur, avec qui nous travaillons maintenant depuis bientôt 10 ans.

ENERGIES RENOUVELABLES , LES VRAIES AIDES

 

Photovoltaïque : La prime à l’autoconsommation

Depuis le premier janvier 2019, une prime est attribuée pour l’installation de panneaux photovoltaïques en autoconsommation avec revente du surplus. C’est la seule aide existante pour le photovoltaïque. Les conditions d’attribution de la prime à l’autoconsommation sont fixées par l’Arrêté tarifaire du 6 octobre 2021 . Les conditions sont les suivantes :

  • Avoir une toiture (pentue, plate, peu importe le nombre de pans) ou une structure support (comme un abri solaire). Attention, les installations de panneaux photovoltaïques au sol ne sont en revanche pas éligibles.
  • Choisir un installateur disposant de la qualification RGE
  • Choisir l’autoconsommation avec vente du surplus : soit, autoconsommer son énergie solaire mais aussi injecter son surplus d’énergie non utilisé sur le réseau afin de le vendre à EDF OA. L’autoconsommation totale (sans vente du surplus) ne donne pas le droit à la prime à l’autoconsommation.

Le montant de la prime dépend de la puissance installée :

 

380€/kWc pour une puissance <= 3 kWc

280€/kWc pour une puissance <= 9 kWc

160€/kWc pour une puissance <= 36 kWc

Cette prime est demandée lors du raccordement et reversée ensuite par l’entité qui achète l’électricité au producteur, bien souvent EDF Obligation d’Achat. Son versement est échelonné sur 5 ans.

Pompe à chaleur Air/Eau et Chauffe eau thermodynamique : La Prime CEE, Ma Prime Rénov, l’Écochèque
LA PRIME CEE

La Prime CEE, aussi appelée Prime Energie , a vu le jour en 2006 suite à la mise en place du dispositif du CEE, Certificat d’Économie d’Énergie. Instauré par la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Energétique). La prime CEE n’est pas une une aide de l’Etat. Il s’agit d’une aide privée et les entreprises qualifiées de pollueurs sont les principaux financeurs de cette prime. Ce sont les fournisseurs et vendeurs d’énergie. En subventionnant les travaux d’économie d’énergie, ils ont le droit aux CEE et pourront ainsi échapper aux pénalités. Le montant de la Le montant de la Prime CEE dépend de plusieurs critères à savoir : la nature des travaux réalisés, les caractéristiques du logement, l’économie d’énergie générée par les opérations et les revenus du propriétaire. Bien entendu, les propositions des fournisseurs d’énergie diffèrent également. La prime peut être délivrée sous forme de chèque ou de virement bancaire. Son versement intervient environ un à deux mois après la fin des travaux.
Plus d’info -> Prime Energie EDF

MA PRIME RENOV

Ma Prime Rénov est une aide, destinée à financer les travaux de rénovation énergétique dans les logements, et remplace le Crédit d’Impôt pour le Transition Énergétique (CITE) ainsi que le dispositif Habiter mieux Agilité de l’Anah. Ma Prime Rénov est accessible à tous les propriétaires occupants d’un logement construit depuis plus de deux ans. Le montant de la prime dépendra de la nature du chantier engagé, de la localisation du logement et du niveau de revenus. Le gouvernement a établi quatre catégories de contribuables, rangées par couleur : bleu pour les foyers les plus modestesjaune, violet et rose pour les ménages plus aisés. Après l’achèvement des travaux, L’aide est versée par l’Anah en une fois par virement bancaire de l’Etat sous un mois environ.
Plus d’info -> Ma Prime Rénov

ECOCHEQUE REGION

L’éco-chèque logement s’adresse aux particuliers propriétaires occupants d’un logement situé dans la région, qui réalisent des travaux visant une économie d’énergie d’au moins 40%.  La valeur de l’éco-chèque vient en déduction du montant total de la facture et la Région se charge de rembourser les professionnels Reconnu garant de l’environnement (RGE) partenaires du dispositif. Le particulier ne fait en aucun cas l’avance du montant de l’éco-chèque auprès du professionnel partenaire.
Plus d’info -> Éco-chèque logement

BIEN REUSSIR SON PROJET PHOTOVOLTAIQUE

 

Faire installer un générateur photovoltaïque c’est bien, mais pas n’importe comment :
Pour quel usage ? Choisir une entreprise? quelle puissance installer ?
Autant de questions auxquelles les  » Eco-délinquants  » de la profession sont prêts à trahir père et mère pour vous vendre une installation à tout prix, c’est l’arnaque…
Pour quel usage

Deux solutions principales : vendre la totalité de sa production, ou consommer sa production en ne vendant que le surplus.
Vu le faible tarif d’achat en cas de vente totale, il est maintenant préférable de garder sa production pour sa propre consommation, l’économie étant de plus grandissante au fur et à mesure que le prix de l’énergie augmente…
Si vos factures énergétiques sont inférieures à 80 euros par mois, il est peu probable que vous puissiez un jour amortir le cout de l’installation, sauf évidemment si c’est le coté « écolo » qui vous guide…

Quelle entreprise

Une entreprise se revendiquant d’un grand groupe, ou partenaire de telle ou telle multinationale, n’est pas un gage de sérieux ou de qualité. Bien au contraire puisqu’elle ne s’assume qu’au travers de son  » partenaire  » et met en avant les qualités de ce dernier au lieu des siennes. Ces entreprises sont facilement reconnaissables, car elles utilisent frauduleusement les logos de ces grands groupes sur leur argumentaires publicitaires. Fuyez également les entreprises « commerciales » qui font appel à des sous-traitants pour la pose. Un professionnel du photovoltaïque doit posséder les qualifications et assurances nécessaires au travail à effectuer . Un générateur photovoltaïque comporte donc deux interventions bien distinctes: Le câblage et le raccordement électrique, puis la pose du champ photovoltaïque en toiture. Pour cela l’entreprise doit disposer de deux qualifications distinctes par exemple  QUALIPV élec et QUALIPV bât. Un installateur disposant de la seule qualification QUALIPV élec, ne peut donc pas intervenir pour la pose du champ photovoltaïque, et doit faire appel à une entreprise tierce, disposant de la qualification. De plus, l’installateur effectuant les travaux en toiture, doit vous présenter une assurance décennale intégrant la garantie clos et couvert, vous protégeant donc pendant 10 ans sur tout problème relatif à l’installation du champ photovoltaïque. Le choix d’une entreprise locale sera à privilégier, plus facile pour le suivi du fonctionnement de votre installation et surtout une intervention rapide en cas de disfonctionnement. L’ancienneté de l’entreprise est également un facteur de sérieux et de fiabilité au regard du nombres d’entreprises qui plient au bout d’un an ou deux, et vous laissent sans suivi ni garantie. Consultez de vrais avis de précédents clients, identifiables, sur GOOGLE par exemple, ou vous trouverez également des informations sur l’entreprise. Attention également aux démarcheurs qui ne vous parlent que de financement, d’amortissement , et qui ne vont même pas regarder votre toiture et votre tableau électrique. Attention enfin au démarchage à domicile. Souvent obligés de signer devant l’insistance, vous avez 14 jours pour vous rétracter, ce qui n’est pas le cas dans une foire, ou là, vous ne pouvez plus vous rétracter une fois votre signature effectuée…

Quelle puissance

Des installeurs peu scrupuleux n’hésiteront pas à vous proposer une installation surdimensionnée, uniquement fonction de la place disponible en toiture et non de vos besoins réels. Celle ci ne sera donc pas forcement adaptée, vous coutera cher, et générera beaucoup de perte au profit d’ENEDIS. La course à la puissance ne sert à rien, il faut faire une installation raisonnable correspondant à vos besoins réels.

Il est évident qu’on ne peut pas prétendre à subvenir à 100% des besoins avec une installation photovoltaïque. Cependant beaucoup de commerciaux n’hésitent pas à vous présenter uniquement un projet financier, a travers lequel il vous font croire que l’économie générée est grandissante avec le temps. C’est évidemment impossible. Si vous consommez 8000 kWh à l’année et que votre générateur produit 4000 kWh a l’année, votre économie sera de 50% au mieux et y restera, car votre générateur ne produira pas plus avec le temps. La seule économie supplémentaire sera possible si vous consommez moins, ou remplacez un appareil énergivore, par un moins énergivore, comme par exemple un chauffe eau traditionnel au profit d’un chauffe thermodynamique. Rationnaliser sa consommation permet d’optimiser son installation photovoltaique .
Un calcul rapide permet de définir grossièrement la puissance raisonnable à installer. Pour une toiture bien orientée, sans ombrage, divisez votre consommation annuelle en MWh par 2 et vous aurez une idée de la puissance à installer en kW pour optimiser votre projet, avec un minimum de perte. Le productible sera d’environ 1330 fois la puissance installée. Par exemple, si vous consommez 6.000 kWh par an, soit 6 MWh/an la puissance la plus adaptée sera 6 / 2.6 soit 2.3 kWh environ. le productible sera de 2.3 x 1330 soit 3 MWh. Ce calcul reste cependant à préciser en fonction des conditions réelles sur place. Une entreprise sérieuse fera les relevés nécessaires, et vous remettra étude de faisabilité de votre projet photovoltaïque, tenant compte de l’ensemble des pertes possibles, avec un devis détaillé mentionnant références et garanties.

Etude de faisabilité

Il est très important d’intégrer dans la calcul de RENDEMENT les éléments pouvant amener des zones d’ombrages à travers le déplacement du soleil, telles qu’une cheminée, des arbres, des différences de hauteur etc…Ceci influe directement sur le productible attendu de l’année. Grace à l’utilisation de logiciels de modélisation, nous pouvons calculer  une valeur réaliste, sans se référer, par facilité, à des valeurs pré-définies  sur des brochures publicitaires qui ne tiennent évidement pas compte de la situation physique réelle de votre installation…

ENERGIES RENOUVELABLE, ATTENTION AUX ARNAQUES

 

Vous souhaitez effectuer une rénovation énergétique de votre logement ? Restez vigilants ! En effet, certaines entreprises se comportent de façon peu scrupuleuse avec les consommateurs : devis incompréhensibles, crédits camouflés, labels de qualité mensongers, réalisation de prestations parfois non conformes, etc.
Savoir être vigilant

Ca commence toujours de la même façon : vous recevez de nombreux appels téléphoniques en provenance d’une plateforme téléphonique de téléprospection, à la limite du harcèlement téléphonique. On vous parle d’EDF, du Ministère de l’Environnement, des impôts, d’une candidature pour bénéficier d’une installation d’énergie renouvelable qui « ne vous coûtera rien », tous les arguments sont bons pour vous avoir à l’usure : Vous finissez par céder et accordez ce rendez-vous ou on vous demande la présence obligatoire de votre conjoint. Là commence l’arnaque

Et ce commencement est important : en effet, les particuliers qui sont victimes de ces arnaqueurs ne sont pas, au départ, dans une démarche d’achat d’achat. Ils n’ont donc jamais eu aucune information à ce sujet, n’ont aucune idée des prix qui se pratiquent normalement sur ce marché, et encore moins quelles économies peuvent générer une telle installation. Bien sûr ! Ces escrocs ne parviendraient jamais à leurs fins s’ils s’attaquaient à des gens qui ont déjà fait faire des devis, et qui ont donc les moyens de comparer !Aussi, ces familles se retrouvent dépourvues lorsqu’elles reçoivent ces escrocs, car n’ayant jamais réfléchi à cet achat avant ça, elles n’ont aucun point de comparaison. Le commercial arrive le jour dit, et griffonne une soi-disant étude sur un bout de papier, que le plus souvent il ne vous laissera pas conserver…

« C’est merveilleux, cette installation ne va rien vous couter ! Vous êtes éligibles à toutes les aides et je peux vous proposer un financement. »

Mais pour pouvoir profiter de cette offre soi-disant exceptionnelle, il faut signer tout de suite un « bon pour candidature » qui vous donnera peut-être le droit à ce que votre maison devienne maison témoin. Ou alors c’est un « bon pour étude » qui « ne vous engage à rien du tout, promis juré ». Attention, les escrocs sont inventifs, et peuvent vous présenter un autre prétexte, mais le but du jeu est toujours le même : décrocher votre signature immédiate. Ces manœuvres doivent immédiatement vous alerter : jamais une entreprise sérieuse n’essayerait de vous faire croire qu’ils ont besoin d’une signature pour une candidature, ou pour une simple étude ! Et puis, très peu de temps après, vous voyez arriver une équipe de poseurs bien décidés à réaliser les travaux pour lesquels vous vous êtres engagés.

Pour une installation photovoltaïque par exemple, vous apprenez qu’aucune déclaration préalable n’a été faite en mairie, et que de toute façon le délai d’un mois n’aurait pas été respecté. Vous découvrez le pot aux roses le jour où le premier chèque EDF arrive et que vous faites le bilan de votre autoconsommation. On est loin, très loin, de couvrir comme promis la mensualité du prêt que le commercial vous a fait  souscrire. Vous comprenez que la production a été largement surévaluée par le commercial, qui ne vous a malheureusement laissé aucune trace écrite de cette étude qui certifiait que votre production couvrirait le prix totalement déraisonnable de l’installation qu’il vous a vendue…

Il est évidement trop tard, le travail est fait  et il sera très difficile d’obtenir gain de cause auprès de l’entreprise ou de l’organisme de crédit qui n’aura pas manqué de financer cette installation et de commencer à vous prélever des mensualités…

 

8 conseil pour ne pas se tromper

  Méfiez-vous des entreprises qui se réclament d’organismes publics ou de fournisseurs d’énergie
  Prenez le temps de la réflexion et de la comparaison
  Vérifiez la véracité du coût qui vous est annoncé
  Assurez-vous que les entreprises bénéficient bien des labels de qualités annoncés
  Demandez des références d’autres travaux réalisés par l’entreprise
  Lisez l’intégralité des documents avant de signer
  Des regrets ? Faites usage du délai de rétraction de 14 jours
  Ne remettez aucun paiement immédiat au professionnel